Saint Lambert

Auteur: Philippe Henne
Date de rédaction: 17/09/21
Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique : B
Année: 2020-2021

            L’Eglise de Liège célèbre aujourd’hui la fête de son saint patron, Lambert.  Il était évêque de Maastricht quand il fut chassé par le seigneur local.  Il partit ensuite à Stavelot où il partagea la vie austère des moines pendant sept ans.  Mais la haine politique se poursuivit jusque-là et il fut assassiné par les sbires du seigneur local.  Tout cela est bien édifiant, mais cela nous pose la question de savoir : à quoi ça sert d’être martyr ? Personne n’a envie de mourir, ainsi de façon aussi brutale. 

            Tout d’abord, soyez rassurés : les martyrs étaient des gens comme nous, ils ne cherchaient pas la mort brutale.  Mais ils savaient que la vie comporte des sacrifices.  Et nous le savons tous : quand un enfant naît dans une famille, cela change tout.  C’est lui, le nouveau-né qui devient le centre de la vie familiale.  Quand la nuit il se met à pleurer, sa mère (ou parfois le père) se lève pour voir ce qui se passe, le consoler, le soigner s’il le faut.  Il faut bien sacrifier une partie de la nuit pour lui.  Cela fait partie de la vie.

            De plus, nous le savons tous, c’est ce qui nous a coûté le plus d’efforts qui a pour nous le plus de prix.  Regardez les sportifs ou les artistes de talent : ils ont beaucoup travaillé, passé des heures à s’exercer et à répéter les mêmes gestes, les mêmes partitions de musique, les exercices physiques.  Tous ont accepté ces sacrifices parce qu’ils espèrent obtenir le premier prix, recevoir une belle  récompense.  Mais saint Lambert ne cherchait pas spécialement une récompense : il voulait tout simplement vivre avec Dieu, vivre comme Jésus.

            Et c’est cette idée qui sans doute l’a soutenu toute sa vie : Jésus, le Fils de Dieu, n’a pas voulu rester tranquillement au ciel, entouré de tous ses anges qui l’adoraient et qui le servaient.  Il a voulu venir parmi nous pour nous dire combien il nous aime.  Il voulait nous faire partager l’amour qu’il reçoit de son Père afin qu’ensemble nous puissions être unis dans cet amour.  Pour cela, le Fils de Dieu est venu sur terre pour nous aimer jusqu’au bout.  Pour cela, saint Lambert a voulu faire comme Jésus, dire et vivre l’amour de Dieu jusqu’au bout.

            La vie et la mort de saint Lambert sont pour nous à la fois une leçon et un modèle.  Une leçon tout d’abord parce qu’il nous rappelle qu’il n’y a rien de plus beau que de se lever et d’oser aimer les autres et leur annoncer que Dieu les aime.  Un modèle parce qu’il nous montre que, même si nous connaissons l’échec sur terre, nous savons que quelque chose reste de ce que nous avons fait, non pas nécessairement une couronne de gloire, mais la vie et la foi dans une ville et dans une région comme Liège.  Car, en imitant saint Lambert et le Christ, nous sommes comme emportés par le même souffle de la grâce et de l’Esprit qui nous permet de dépasser nos petites limites humaines pour faire et réaliser de grandes choses, des choses divines.

            Célébrer saint Lambert, ce n’est pas célébrer la force et la brutalité, mais c’est célébrer la puissance de l’amour qui fait se lever des hommes et des femmes la nuit pour veiller sur leur enfant, car il n’y a rien de plus beau que d’aimer.

Philippe Henne

Contactez-nous

Merci d'indiquer clairement l'objet de votre demande

Merci d'indiquer à nouveau votre nom
Merci d'indiquer votre email Votre email n'est pas valide
Merci d'écrire un message