27ème dimanche du temps ordinaire (année C)

Auteur: Laurent Mathelot
Date de rédaction: 6/10/19
Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique : C
Année: 2018-2019

 

[ Textes liturgiques ]


Croyez-vous en l’incroyable ? Croyez-vous que soit possible ce que vous pensez impossible ? Sinon, je vous conseille plutôt de suivre un bon cours de Sciences, que de venir prier un Dieu que vous n’avez jamais vu, ailleurs que dans la foi.

Lire la suite

26ème dimanche du temps ordinaire (année C)

Auteur: Laurent Mathelot
Date de rédaction: 22/09/19
Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique : C
Année: 2018-2019

 

[ Textes liturgiques ]

Il s’appelait Lazare

Quel est le pauvre qui crève sur mon seuil pendant que je m’amuse ? J’utilise un mot grossier à dessein, parce que le texte évangélique est lui même choquant, quand on le rapporte à la culture de l’époque. Littéralement il parle d’un pauvre qui se fait «lécher par les chiens ». C’est éminemment répugnant dans l’Orient ancien. Cet évangile est scandaleux pour l’auditoire de Jésus. Quel est le pauvre qui crève sur mon seuil pendant que je m’amuse ? Quelle est celle qui vit dans la misère à mes cotés, pendant que je me distrais ?

Lire la suite

26ème dimanche du temps ordinaire (année C)

Auteur: Didier Croonenberghs
Date de rédaction: 29/09/19
Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique : C
Année: 2018-2019

Avouons qu’il y a de quoi être mal à l’aise face à la parabole que nous venons d’entendre. Cette histoire du riche et de Lazare n’utilise-t-elle pas des images culpabilisantes ? N’évoque-t-elle pas un au-delà, fait de récompenses et surtout de condamnation ?

Lire la suite

26ème dimanche du temps ordinaire (année C)

Auteur: Philippe Henne
Date de rédaction: 29/09/19
Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique : C
Année: 2018-2019

Comment Jésus peut-il dire de telles choses ? Comment peut-il nous traiter de serviteurs quelconques ? Nous venons à la messe le dimanche.  Nous écoutons sa Parole.  Nous communions à son corps et à son sang, et nous faisons tout notre possible pour vivre en vrais chrétiens, honnêtes et loyaux.  Et voilà qu’il nous traite de serviteurs quelconques.  Comment peut-il dire cela non seulement à nous, mais aussi aux apôtres et aux disciples qui ont tout quitté, leur famille, leurs amis, leur pays, leur langue et leur culture, et qui sont morts, martyrs, loin de chez eux ? Eux aussi seraient des serviteurs quelconques ?

Lire la suite

25ème dimanche du temps ordinaire (année C)

Auteur: Laurent Mathelot
Date de rédaction: 22/09/19
Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique : C
Année: 2018-2019

 [ Textes liturgiques ]

Le commerce, les affaires, les échanges entre nous peuvent vite devenir une religion ; l’économie – notre économie - est souvent un culte rendu au dieu argent. Le matraquage est intense : il faut maintenir la croissance ; il faut que cette humanité poursuive son élan vers plus de bien-être et de confort.

On peut, même avec un grand esprit de noblesse, voire par esprit de charité, de religion, faire de l’économie un dieu : « Vivement que l’on éradique la faim dans le monde » ; « Hourra, aux progrès de la science qui nous sauve » ; « Quelle avancée, si la vivacité économique pouvait nous procurer un revenu universel ! » ...

Lire la suite

25ème dimanche du temps ordinaire (année C)

Auteur: Philippe Cochinaux
Date de rédaction: 22/09/19
Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique : C
Année: 2018-2019

[ Textes liturgiques ]

Depuis des années, lorsqu’ils en avaient le temps, ils aimaient aller se balader toute une après-midi et terminer leur journée par un bon repas festif.  Certains étaient étonnés de leur amitié : comment un prêtre et un rabbin pouvaient-ils si bien s’entendre ? se demandaient-ils.  Ce jour-là, le prêtre dit à son rabbin d’ami : « J'ai découvert un truc pour manger gratuitement ». « Donne-moi ton secret », répond le rabbin, très intéressé.  « Je vais au restaurant, assez tard, et je commande deux entrées, un plat, du fromage, un dessert et puis je prends mon temps en dégustant un café, un cognac et un cigare et j'attends la fermeture. Comme je ne bouge pas, et que toutes les autres chaises sont déjà rangées sur les tables, le garçon vient me voir pour encaisser.

Lire la suite

24ème dimanche du temps ordinaire (année C)

Auteur: Didier Croonenberghs
Date de rédaction: 15/09/19
Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique : C
Année: 2018-2019

24ème dimanche du temps ordinaire

Luc 15, 1-10

 Dans chaque conclusion des trois petites histoires juxtaposées que nous venons d’entendre —la brebis perdue, la drachme perdue et le fils perdu— un même mot revient… Il s’agit de la joie ! « Il y aura de la joie dans le ciel ». « Il y a de la joie devant les anges de Dieu ». « Il fallait se réjouir ». Vraiment, ces trois petites paraboles nous invitent à la joie des retrouvailles ! Et elles sont adressées aux scribes et aux pharisiens qui récriminent contre Jésus. En ce sens, elles s’adressent à nous tous, lorsque nous étouffons précisément notre joie… Lorsque nous pestons, nous bougonnons, nous boudons, nous murmurons, nous ronchonnons, nous grommellons. J’imagine que cela vous arrive…

Lire la suite

22ème dimanche du temps ordinaire (année C)

Auteur: Didier Croonenberghs
Date de rédaction: 1/09/19
Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique : C
Année: 2018-2019

Durant ces deux mois d'été, certains d’entre vous ont, je suppose, eu la chance de partir quelques jours prendre un peu de repos. Et dans vos déplacements —alors que vous espériez ne plus avoir à subir les bouchons de notre bonne cité ardente— il vous est probablement arrivé de devoir encore une fois… faire la file. Quelle joie ! La file pour déposer vos bagages à l’aéroport, pour vous engager dans un rétrécissement sur une autoroute… Être dans une file : voilà un moment typique de comparaison, d'énervements chez certains d’entre nous, avec son lot de questions inutiles. Est-ce que j’ai choisi la bonne file ? Suis-je sur la bonne bande de circulation ? C’est toujours celle d'à-côté qui semble aller plus vite... Dans bien des cas, la raison de nos crispations est évidente… et il est légitime de ne pas vouloir se laisser dépasser par certaines personnes,  qui veulent elles aussi les premières places...

Lire la suite

Assomption

Auteur: Philippe Henne
Date de rédaction: 15/08/19
Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique : C
Année: 2018-2019

Eh bien, non ! Surprise ! La fête de l’Assomption n’est pas une fête créée par les évêques.  C’est une fête qui a été d’abord célébrée par le peuple de Dieu, partout, depuis le début de l’histoire de l’Eglise, et cela sans objection ni opposition.  C’est le peuple de Dieu qui, éclairé par le Saint-Esprit, a senti qu’il y avait là quelque chose de vrai, de divin dans cette célébration.  C’est un peu comme la foi en la Sainte Trinité : le peuple de Dieu a senti que c’était vrai, même si c’est difficile à imaginer, à comprendre et à expliquer.  Oui, la Vierge Marie est vraiment au ciel avec son âme et son corps.  Et c’est là maintenant qu’elle vit pour l’éternité.

Lire la suite

19ème dimanche du temps ordinaire (année C)

Auteur: Didier Croonenberghs
Date de rédaction: 11/08/19
Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique : C
Année: 2018-2019

Nous sommes au cœur des vacances. Pour certains d’entre nous, cette période estivale est synonyme de relâche et de légitime repos, une période durant laquelle nous prenons le temps de quitter un peu la rentabilité, le faire, les soucis quotidiens… Il y a donc une certaine ironie—au cœur de cet été— d’entendre cette invitation de l’évangile à être prêts, actifs, disponibles, en tenue de service…  Et pour être dans une telle attitude, l’évangile nous invite en plus à être sans crainte : « Sois sans crainte, petit troupeau » !

Lire la suite

19ème dimanche du temps ordinaire (année C)

Auteur: Philippe Henne
Date de rédaction: 11/08/19
Temps liturgique: Temps ordinaire
Année liturgique : C
Année: 2018-2019

L’Evangile d’aujourd’hui ajoute un détail inattendu : le gérant malhonnête se met à battre les serviteurs et les servantes.  Pourquoi ajouter ce détail inutile ? Le gérant aurait pu se contenter de boire et de manger, de dormir et de paresser.  Mais non ! d’après l’Evangile, il se met à battre les plus petits autour de lui. 

Lire la suite

Dominique Collin : L'Évangile inouï

Patrick Lens : De leeuw en het lam